logo« Je me dis que Laurent Eyraud-Chaume a toujours un plaisir d’enfant de mimer, de raconter des histoires et de jouer tous les personnages. On voit dans « l’héritage » cette jubilation du jeu … il y a des choses très belles, très émouvantes, voire dures par moment, et très drôles aussi. »

Aline Pailler, « Jusqu’à la lune et retour » (L’héritage).

France Culture

Audit- Amélie« C’est enlevé, convaincant et surtout, surtout ça nourri nos espoirs de citoyens. Suivons-les ! à plusieurs on va plus loin… »

Noëlle Nicolau (La coopérative, Avignon 2014)

La Marseillaise